Lomepal : la qualité du skate au rap

Antoine Valentinelli, autrement appelé Lomepal, est l’un des derniers rappeurs à avoir été propulsé sur le devant de la scène. Né en 1991 et actif depuis 2011 sur la scène rap, il a développé un univers unique avec déjà 5 projets solo et 7 en collaboration avant son premier album. Depuis son album Flip, sorti fin juin 2017, il écume toutes les salles de France et d’ailleurs avec des shows de qualité.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, le nom de son album est un hommage au skateboard, sport qu’il pratique depuis plus de 10 ans. On trouve de vieilles vidéos de lui sur YouTube avec comme dernière vidéo de la chaine un morceau sous son ancien nom de scène : Jo Pump.

Même pour le public qui suivait son travail depuis plusieurs années, il n’était pas simple de savoir qu’il pratiquait le street skate. Ses morceaux n’y font jamais référence ou très peu. C’est donc dans son album Flip qui est « décomplexé » qu’on trouve une ode à sa passion avec le morceau « Bryan Herman » et juste après dans la tracklist l’interlude « Skit Skate« .

Le clip de « Bryan Herman » est plutôt « roots » en rendant hommage à l’esthétique des vidéos de skate. On retrouve un montage survitaminé du « Skate Tour » que Lomepal a fait durant deux semaines en passant un peu partout en France, à Barcelone (Macba), Bruxelles et Genève. Ce tour était une occasion pour le rappeur de retourner aux sources avec du skate, un bon groupe de potes et des concerts sauvages devant des skateshops. Sur certaines dates on a aussi pu apercevoir les acteurs rap locaux : Roméo Elvis et Caballero & JeanJass à Bruxelles, Di-Meh à Genève. Ce dernier est d’ailleurs un autre rappeur skateur talentueux.

Pour ce qui est du morceau « Bryan Herman« , il relate l’expérience de Lomepal dans ce sport critiqué ou adulé, douloureux mais jouissif. On sent quelques notes de nostalgie de part le fait que le skate n’était pas à la mode quand il pouvait faire des compétitions. La culture américaine liée au skate est aussi très présente et on retrouve de nombreuses références aux tricks ou encore aux blessures qu’a causé la ride au rappeur.

Cette page a été vu 12 fois, si tu aimes,

partages cet article :

Auteur de l’article : Abcskate

Passionné par le skate depuis 1987

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code CAPTCHA (OBLIGATOIRE) : Merci d’effectuer l’opération ci-dessous avant de publier votre commentaire (mesure anti-spam) : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.