Ben Raemers et son grand héritage malgré lui

2022-05-13T16:35:30+02:00 samedi 28 mai 2022|
abcskate-abcskatecom-skateboard-skate-blog-news-video-ben-raemers-foundation-fondation-suicide-parole-banniere

Ben Raemers faisait partie des skateurs les plus gentils et les plus appréciés de sa génération. Malheureusement, il s’est donné la mort en mai 2019, alors âgé de 28 ans. Considéré comme l’un des plus grands skateurs britannique de tous les temps, sa mort frappa les esprits de plein fouet et une organisation en son nom vit le jour : Ben Raemers Foundation.

La vie de Ben Raemers, soleil et chants d’oiseaux

Ben a vite commencé le skate en voyant des jeunes du quartier rider. Il était habitué du skatepark de la ville et déjà à 13 ans, il épatait tout le monde. Les gens sentaient qu’il était spécial et qu’il irait loin dans le skate. Il écumait toutes les compétitions et skateparks d’Angleterre à 14 ans. Il s’est alors vite retrouvé à rejoindre d’autres skaters pour rider en team. Ben s’est retrouvé avec les skateurs de Enjoi, ces derniers pensaient qu’il faisait partie de la team alors que non, mais peu importe, le skate et la bonne ambiance avant tout.

Il sera assez vite signé pro chez Enjoi, avec son pro modèle etc. C’est peut-être là que le début de la fin à commencé chez Ben.

abcskate-abcskatecom-skateboard-skate-blog-news-video-ben-raemers-foundation-fondation-suicide-parole-01

La descente aux enfers de Ben Raemers

Être pro skater, c’est avoir un travail et des responsabilités. Mais ce qui animait Ben Raemers, c’était cet esprit de liberté que lui transmettait le skateboard : des sessions entre potes sous le soleil à boire des bières. Même s’il montrait de nombreux sourires et joies et que le monde le voyait comme ça, il cachait quelque chose. Depuis son enfance, il pouvait avoir de forts accès de colère, qui se sont accentués avec la pression sur ses épaules. Au fur et à mesure de sa carrière, il s’est mis à boire de plus en plus. Personne n’a vraiment vu les signaux, jusqu’à son suicide en mai 2019. Il est dur d’avouer qu’un proche aille mal et d’en parler. Ben ne voulait pas montrer son côté torturé, ou ne pouvait pas. Malheureusement énormément de personnes sont dans ce cas.

Cette annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde du skate. En découle donc la fondation Ben Raemers qui promeut le dialogue sur le suicide et la depression, notamment dans le milieu du skate. Une très belle initiative qui pousse les gens à parler à leurs proches. On espère que ça ira loin ! Si le cœur y est, vous pouvez aussi faire un don sur le site web.

Vous avez aimé cet article ?! Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Et vous, connaissiez-vous l’histoire de Ben Raemers ?

Merci de nous laisser un commentaire sur cet article juste ci-dessous !





Laisse ton commentaire